Mélissa Micaletto – "Participer à une aventure ambitieuse naissante ..."

Mélissa Micaletto –

La reprise du championnat arrive à grand pas. L’occasion de faire la connaissance de Mélissa Micaletto (1,65m, 27 ans), meneuse de Sainte-Savine. Elle revient sur son été mouvementé et évoque ses projets ainsi que les objectifs fixés par le club pour la saison à venir.

Dynamic Slashers (DS) : Bonjour Mélissa, comment s’est passé ton été et comment t’es-tu préparée pour attaquer cette nouvelle saison ?

Mélissa Micaletto (MM) : « Mon été était un mélange de vacances en Suisse et Italie en juin, puis de préparation physique et individuel basket sur juillet-août. En parallèle il y a aussi eu la naissance de notre projet « Basketball Impulsion » en collaboration avec Claire (Stievenard). On s’est formées pendant un bon mois au web marketing pour pouvoir lancer notre concept. Il s’agit de formations en ligne pour basketteurs-euses ambitieux-euses voulant progresser au basket mais aussi dans les domaines liés au basket (préparation mentale, conseils techniques, préparation physique, alimentation du basketteur, récupération…) D’ailleurs pour ceux que ça intéressent n’hésitez pas à aller voir la page Facebook : @basketballimpulsion »

DS : Que retiens-tu de la saison dernière et as-tu eu l’occasion de rencontrer tes nouvelles coéquipières ?

MM : « La saison dernière a été particulièrement difficile comme j’ai déjà pu le dire dans certaines interviews. Ce n’est jamais agréable de faire partie de la descente d’un club.Maintenant ça fait partie du sport. J’ai personnellement fait le choix de ne retenir que le meilleur : j’ai fait de très belles rencontres au niveau humain et j’ai pu jouer avec des amies durant cette saison et ça, ça n’a pas de prix à mes yeux ! C’est tellement rare dans le sport de haut niveau qu’il faut le souligner. »

DS : Quels sont les principaux objectifs cette saison, individuellement et collectivement ?

MM : « Le club ambitionne de monter en Ligue 2 dans les 3 ans et se structure à tous les niveaux pour y arriver. Notre objectif cette saison sera de s’inscrire dans cette dynamique d’évolution qui a été insufflée depuis la saison dernière, notamment avec leur très belle saison en Nationale 2, montée à la clef. On tachera d’être un groupe qui ne lâchera rien, qui s’engagera 100% quoi qu’il arrive. Tout ça dans le respect et avec plaisir.

Individuellement, j’arrive dans une partie de ma carrière où j’ai envie de transmettre mon expérience aux gens qui en ont envie. Et le fait de participer à une aventure ambitieuse naissante où tout est à construire m’a séduite. Je suis un peu fatiguée des projets à court terme sans forcément de cohérence derrière. »

DS : Quel sera ton rôle au sein du collectif cette année ?

MM : « Je me vois bien comme un leader bienveillant pour cette saison. Je tacherai de porter mon équipe en toutes circonstances et selon les besoins au moment T.

J’aime être juste et je pense avoir des coéquipières capables de faire la différence individuellement à ce niveau là. A moi de trouver l’équilibre entre prendre mes responsabilités pour l’équipe et faire jouer l’équipe afin que tout le monde s’y retrouve et qu’on soit les plus performantes possible. »

DS : Quelles seront selon toi les plus grosses affiches à suivre en championnat ?

MM : « J’avoue que je redécouvre un petit peu le niveau puisque je n’y ai finalement joué que très peu de temps (4 mois lors de la saison 2013-14). Et je sais que les équipes se renforcent d’année en année étant donné la mise en place de la règle des -23 ans en Ligue 2. Ce qui laisse finalement peu de place aux joueuses expérimentées, qui se tournent de plus en plus vers la nationale 1 ou vers l’étranger. Donc je ne saurai te dire pour les grosses affiches mais d’ici 4-5 mois je serai pas trop mal aux pronostics. Reviens me voir à ce moment là… (Rires). »

DS : En dehors du basket, as-tu d’autres passions ? Comment occupes-tu ton temps libre ?

MM : « Oulah oui ! Je ne m’ennuie pas ! Je suis de nature très curieuse, donc je lis beaucoup. En ce moment, sur l’entreprenariat, le coaching mental, le leadership, l’alimentation végétarienne, l’immobiler. Et tout en même temps ! Je ne supporte pas me consacrer à une seule et unique tâche, il faut que ça m’amuse ! »

DS : Que peut-on te souhaiter pour cette année ? Un dernier mot pour conclure ?

MM : « De prendre du plaisir tout au long de la saison. Ça me ferait déjà bien kiffer ! Merci à Dynamic Slashers de m’avoir donné la parole et longue vie à vous. »

Source: https://dynamicslashers.wordpress.com/2018/09/13/basket-nf1-itw-melissa-micaletto-participer-a-une-aventure-ambitieuse-naissante-ou-tout-est-a-construire-ma-seduite/